L’Espagne récupère 150 millions d’euros auprès des sociétés de jeux en ligne

Le ministre du budget espagnol, Cristobal Montoro, a récupéré 150 millions d’euros auprès de sociétés de jeux en ligne étrangères après avoir appliqué une taxe lorsque ces dernières ont postulé pour obtenir une licence pour exercer leur activité dans le pays. Les Etats cherchent à récupérer le maximum d’argent pour couvrir leur budget… ce type de pratique risque d’être mis à mal avec la vague ( qui commence) de casinos en ligne proposant les cryptomonnaies et la plus connue du grand publie, le bitcoin. Vous avez des sites comme Betcoin, Cloudbet ( https://cloudbet-casino.com ) et même des grands noms de l’industrie comme ACR qui ont introduit ces nouvelles formes de paiements en ligne

C’est en réalité une sorte de chantage qui a été fait par le gouvernement qui avait bien précisé qu’il serait difficile pour un opérateur d’obtenir une licence si ce dernier ne payait pas les taxes sur ses activités passées, entre 2008 et 2011.

Toute cette procédure a bénéficié à la société de jeux en ligne espagnole Codere SA (CDR) qui a pu profiter du marché pendant que les opérateurs étrangers étaient soit coupés du marché, soit en négociations.
Des soupçons de trafic d’influence ont fait surface après qu’on ait appris que Ricardo Martinez Rico, président de Codere, était le frère du directeur de cabinet de Montoro.