Les casinos appellent Jean-Marc Ayrault à la rescousse

Les casinos appellent Jean-Marc Ayrault à la rescousse, face à la difficulté dans laquelle ils se trouvent. Par le biais d’une lettre datée du 20 décembre dernier, trois syndicats patronaux on en effet demandé au Premier ministre de «débloquer» l’exploitation de nouveaux jeux, de leur instaurer des horaires aménagés. Pour les casinos Français, la difficile situation dans laquelle ils se trouvent n’est autre qu’une conséquence des décisions publiques, qui ont un impact direct, selon eux, sur leur chiffre d’affaires.

Ainsi, les présidents des trois syndicats de casino, (Casinos de France, Syndicat des casinos modernes de France et Association des casinos indépendants français) représentant les 196 casinos français, ont adressé une lettre au Premier ministre, datée du 20 décembre, dans laquelle ils annoncent que l’exercice du 1er novembre 2011 au 31 octobre 2012 s’est achevé sur une baisse de 1,8%. Ainsi le produit brut des jeux, soit l’équivalent du chiffre d’affaire du casino, s’est élevé à 2,275 milliards d’euros, soit une baisse de 1,8% par rapport à l’exercice précédent (2,32 milliards d’euros en hausse de 0,95%). Depuis cinq ans, le secteur a connu une baisse de 20% de chiffre d’affaires, précisent les syndicats dans leur courrier.

Les casinos, qui avaient déjà demandé de nouveaux horaires ainsi que de nouveaux jeux, regrettent que ces adaptations «pourtant sans incidence négative sur les budgets de l’Etat et des communes, tardent à recevoir l’agrément de nos deux ministères de tutelle (Intérieur et Budget) et ne sont toujours pas finalisées dans des textes réglementaires pour des raisons qui nous échappent». Ainsi, ils en appellent à Jean-Marc Ayrault et lui demande «de bien vouloir intervenir pour mettre fin à cette situation de blocage».